Les aquarelles de paysages de mes voyages

coeur d'aquarelles

Quand j’été plus jeune et quand je n’avais aucune préoccupation sérieuse je prenais mon vélo et avec une carte je me fixais une destination proche pour faire une balade. L’objectif du parcours était toujours artistique ou contemplatif. J’aimais suivre tout ce chemin pour me poser à l’ombre avec mes aquarelles en plein air et admirer le paysage à l’infini. Il y a une sensation différente de peindre un paysage que l’on admire en respirant l’air frais. Si la météo est clémente on peut aussi profiter du soleil bien qu’à l’ombre peindre est plus confortable. Tout cela fait que la nature a plus d’attrait que la photo que l’on essaie de copier.

Parce que durant ce moment où le format A4 se rempli de l’eau et de la couleur, ma tête se remplir du vide. Il n’y a plus rien, aucun bruit juste une bulle aérée de la lumière. Les souvenir sont plus fort quand on s’arrête pour regarder le paysage lointain. On sait mieux où on se trouve. Je rêve d’un instant où l’horizon sera à nouveau à moi et rien qu’à moi et que le temps ne se précipite pas dans les actions rentables et efficaces.

Mon premier souvenir des aquarelles représentant les paysages

Parfois quand on est ému face à une très belle chose on ne trouve pas les mots pour décrire ce que l’on voit. Faire des aquarelles en plein air c’est un peu ça. Au lieu de décrire le paysage on l’illustre pour garder une trace durable de notre présence quelque part. Bien sûr, les photos facilitent cet acte mais on n’a pas forcément le temps de les contempler une fois voyage terminé. Avec l’acte créatif nous pensons pendant quelques heures à un lieu précis et nous vivons plus fort les souvenirs enfuis dans la mémoire.

Premières aquarelles en Pologne, près de Cracovie

J’essaie de me souvenir quand est-ce que j’ai aimé pour la première fois d’élaborer les aquarelles de paysages. Il me semble que c’était au lycée en Pologne, près de Cracovie dans une petite ville charmante Kazimierz. Nous y sommes allés avec notre classe pour passer quelques jours à observer et dessiner. C’était l’expérience d’artiste qui se lance sans s’engager car je ne savais pas à l’époque que je pouvais peindre les aquarelles.

Les paysages en Italie, à Grado

Le second séjour, le premier à l’étranger et le deuxième départ vers les techniques artistiques à l’eau était dans le Sud où j’ai peint mes premières aquarelles en Italie, à Grado. Sur cette Ile nous avons admiré l’architecture des petits villages et ruelles discrètes de l’époque lointaine. A chaque fois, nous nous arrêtions un peu pour admirer et peindre un moment de notre voyage en attirant les regards des touristes. Parfois les habitants venaient nous voir pour engager la conversation mais je ne maîtrisait pas l’italien, le sourire suffit pour répondre avec de la politesse à des regards des curieux. Il ne me reste plus aucune aquarelle de cette période car j’en ai vendu deux dès mon retour en Pologne. Le souvenir reste vif et gravé de ce que j’ai vu et ressentie en Italie.

Les aquarelles de paysages en Bretagne

La Bretagne, la région en France à laquelle je me suis beaucoup attachée et qui reste dans mon cœur bien qu’en France il y a une multitude de paysages séduisants. J’ai visité la Cote Émeraude et j’ai réalisé les aquarelles des paysages en Bretagne dans les lieux comme Erquy, Cap Fréhel et, Sables d’Or les Pins ou encore Saint Malo et son histoire.

Cette région m’inspire beaucoup. Parfois, dans mes déplacements et en vacances j’aime m’arrêter un petit instant et faire un croquis que vais ensuite travailler une fois rentrée. C’est très agréable de peindre les aquarelles de Sud de la France car c’est un paysage lumineux et joyeux même sous la pluie. 

Ce dernier temps j’ai eu le bonheur de visiter Porquerolles qui m’a beaucoup inspiré. De ce voyage 3 créations ont vu le jour avec le même motif La crique et la Mer de Porquerolles.

La visite de l’île de Porquerolles ne m’a pas facilité la création en plein air car ce voyage animé et joyeux en bonne compagnie n’avait aucun temps solitaire sauf la sieste sur le bateau. L’équipage profitait du soleil et de la baignade dans les eaux émeraudes. La balade a permis de découvrir l’île et ses calanques où le paysage nous invitait à contempler l’azur des eaux cristallines pendant un bref moment et les pieds dans l’eau.

Les aquarelles de la région lyonnaise et ses villages

Les weekend on part à la campagne pour visiter les villages environnantes près de Lyon. A peine 1h de route en voiture on trouve facilement de quoi se réjouir et admirer les paysages très variés.

Panier